Gribouillis dans les marges

Exemplarité et nausée

Un concentré de matin de printemps. Petits zozios qui gazouillent, ciel déclinant ses pastels du rose au bleu, air doux et pas encore trop de pétarades motorisées, bref, un temps à avoir la banane sur le chemin du retour à l’école. Sourire qui s’efface en découvrant les sinistres fleurs plantées à côté du portail. Une rangée de panneaux déclinent des sourires carnassiers et font soudain exploser l’hypocrisie.

Liberté, égalité, fraternité, enseigne l’école. Contrôle, injustice et haine répondent les affiches. Les enfants, voici les qualités nécessaires pour aspirer à diriger le troupeau. Pour être en haut de l’affiche, il faut mentir, tricher, voler parfois, prêcher la haine des camarades de classe qui ne sont pas comme vous, défendre celleux né⋅e⋅s avec une cuillère en argent dans la bouche, et taper sur celleux qui galèrent.

Apprenez cela, les enfants, pour avoir sa tête affichée devant chaque école, mieux vaut être un homme blanc portant costume et cravate, comme une épaisse couche de fard cachant les petites et les grandes saloperies. Voici le modèle que vous propose la République Française. Voici l’exemple. Voici la nausée !