Gribouillis dans les marges

Un petit dernier - 31 janvier 2017

# Spectacle

Le Monde consacre un article au « dégagisme », mouvement dont il situe la naissance lors du printemps tunisien, et la conceptualisation en Belgique. À l’inverse d’une révolution, visant à remplacer un pouvoir par un autre, le dégagisme vise uniquement à virer les gens au pouvoir, sans rien mettre à la place. Cela me rappelle un peu l’An 01, qui ne visait pas à proposer une idéologie en opposition à une autre, mais invitait à s’arrêter le temps de réfléchir collectivement au futur. Le dégagisme est-il un nihilisme, une perte d’espoir en un avenir politique, un mouvement de rejet sans alternative ? Ou une nouvelle déclinaison de la conviction qu’il n’y a pas de sauveur suprême, ni dieu, ni césar, ni tribun. Je m’y reconnais en tout cas beaucoup…