Gribouillis dans les marges

Quand l’épicier dicte à l’artiste le format de son œuvre

J’avais déjà de nombreuses raisons de détester Apple, mais celle-ci me met particulièrement en rage…

Citation(s) extraite(s) de «  » par Andy Greene

The original version was actually more than 11 minutes long, but they cut it to 9:57 after learning iTunes won’t post songs for individual sale that cross the 10-minute mark. “It’s total bullshit,” says Visconti with a laugh. “But David was adamant it be the single, and he didn’t want both an album version and a single version, since that gets confusing.”

David Bowie a dû couper plus d’une minute de la chanson “Blackstar” sur son dernier album pour se conformer aux diktats d’Apple. Sans aucune justification technologique, Apple refuse de vendre à l’unité des chansons de plus de dix minutes. Bowie a donc dû couper plus d’une minute de son œuvre pour qu’elle puisse être diffusée via la boutique d’Apple. Plus de soixante secondes de Bowie perdues à cause d’une décision stupide et mercantile.